Lectures,
et rencontres littéraires
en Normandie

Du 24 mai
Au 2 juin
2013

Éditos

Didier MarieLe texte écrit dompte la
parole. L’art de le dire la
libère. Telle est l’ambition du
festival Terres de Paroles :
réduire le fossé entre l’écrit et
l’oral, libérer le texte afin de
le rapprocher du public, de
tous les publics ; démultiplier
la portée de l’œuvre par l’émotion et le partage,
tous rassemblés à l’écoute de la voix du comédien ;
porter la culture littéraire auprès de toutes les
oreilles, partout sur notre territoire.
« L’œuvre d’art ne naît pas populaire. Elle le
devient » disait Bertolt Brecht. Pour sa première
édition, Terres de Paroles a rassemblé plus de
6 000 spectateurs, un premier succès qui plaçait le
livre au centre d’un événement déjà populaire.
Par cette nouvelle édition, je souhaite que Terres
de Paroles affirme encore plus haut et encore plus
fort notre volonté d’amener l’art et la culture à
franchir toutes les portes, à entrer dans les petites
salles de nos campagnes ou sur la place de nos
marchés, comme ce sera le cas à Étretat.
Notre volonté que la littérature, par la voix
des comédiens, aille à la conquête des jeunes
auditeurs avec des spectacles conçus pour eux
et ouvre les appétits de toutes sensibilités, en
balayant les genres, du polar à la poésie.
Notre volonté que la littérature soit un art utile,
s’il en est un, qui interroge, invite à la réflexion,
au dialogue, sur les questions traversant notre
société et le monde.
Je souhaite que cette vague littéraire ouvre à
tous nos lieux de culture, l’Abbaye de Jumièges,
l’Abbaye du Bec-Hellouin, et que chacun y puise
la fierté d’une parenté de coeur avec les écrivains
d’ici, ceux qui arpentèrent la Seine ou la Côte
d’Albâtre, et y imprimèrent leur imaginaire.
Je souhaite enfin que chacun d’entre nous se
sente l’hôte de ces auteurs et comédiens qui
viennent nous rendre visite, afin de partager
avec eux des moments intimes et précieux
de rencontre, d’émotion, de rire, de plaisir...
d’entendre la littérature. 

Didier Marie
Président du Conseil Général de la Seine-Maritime
Président de l’Établissement public de coopération
culturelle Arts 276

 

Robert LacombeTerres de Paroles voyage
cette année dans la splendide
vallée de la Risle, la romantique
vallée de la Seine et la
spectaculaire et mystérieuse
Étretat. Si l’ombre de Saint Anselme,
Maurice Leblanc et Victor Hugo,
figures tutélaires de ces lieux,
planera sur le festival, ce sont surtout les textes
contemporains qui se prêteront à une « mise en voix »
par des comédiens et les auteurs eux-mêmes.
De Patrick Deville à Alice Zeniter, de Pierre d’Étanges
à Anne-Marie Garat, l’actualité littéraire sera célébrée
dans ses textes les plus connus et les plus inattendus.
Neuf parcours vous guideront dans la forêt des
propositions et rythmeront un festival dont les
lectures seront presque toujours suivies de
rencontres avec les auteurs. Nous ferons aussi
écho à Normandie Impressionniste, placée sous
le signe de l’eau, avec des lectures qui traverseront
l’histoire de la littérature, de La Bible à Marguerite Duras.
Parmi les nouveautés de cette année, outre un
parcours jeunesse très complet, nous avons convié
au festival des auteurs étrangers de premier plan,
parmi lesquels l’immense écrivain israélien Aharon
Appelfeld.
Nous poursuivons naturellement notre partenariat
avec les libraires de la région, dont l’obstination
courageuse permet de maintenir la densité
d’une offre culturelle de proximité. De même, les
médiathèques et bibliothèques de la Seine-Maritime
et de l’Eure sont des acteurs incontournables
du festival. Ainsi, vous pourrez, dans les librairies
et les bibliothèques des villes et villages de
Haute-Normandie, débattre de « la guerre des
sexes » ou « comment dire l’indicible » avec
les auteurs, mais aussi assister à des rencontres,
organisées en collaboration avec l’Agence régionale
du livre, sur la politique et l’économie du livre
à l’heure d’Internet. Enfin, petits et grands pourront
devenir de véritables acteurs d’un festival que
nous avons voulu ludique, participatif et citoyen :
les ateliers d’écriture dans les collèges et les lycées
ainsi que les ateliers de lecture à voix haute pour tous
mettront la littérature et le goût de lire
à la portée de chacun.
Bon festival à tous ! 

Robert Lacombe
Directeur du festival Terres de Paroles
Directeur de l’Établissement public
de coopération culturelle Arts 276

Partager cette page :